#2

CONFORT CLAPIER

 

 

 

 

Dans leur vaisseau les carottes crèvent de faim. Il reste bien un sandwich, mais il est avarié. La chaleur monte. Les carottes suent à grosses gouttes. De plus Hilaire est perdu, et Evariste a un besoin urgent. Odilon est trop affamé. Il avale le sandwich. L'angoisse les prend, jusqu'à ce qu'ils aperçoivent une publicité pour une auberge. Des néons les guident sur une petite planète.

 

 

 

 

Ils atterrissent près d'une énorme carotte gonflable. Elle tient un panneau invitant les voyageurs à découvrir la meilleure table de la galaxie. Odilon vomit son sandwich. Evariste saute à terre le premier. Tandis qu'il se soulage derrière un buisson, la carotte géante bondit et écrase le vaisseau. Elle le décortique pour attraper Hilaire et Odilon. Evariste voit ses amis se faire enlever.

 

 

 

Odilon et Hilaire comprennent qu'ils sont tombés dans un piège grossier. Pendant qu'ils se renvoient mutuellement la faute, la carotte les jette dans un clapier. Elle s'ouvre alors dans un grand "zip" et se révèle être un lapin. Les prisonniers communiquent en se penchant à travers les grilles. Leurs grosses fesses les empêchent de s'évader.

 

 

 

 

 

Le vaisseau est anéanti, et Evariste se retrouve seul en plein désert. Il doit trouver un abri. Il déniche une grotte qui semble accueillante. Il y trouve presque tout le confort souhaitable: de l'eau et un âtre. Il ne manque que la TV. Epuisé, il allume un feu et s'endort rapidement.

 

 

 

 

 

Hilaire sombre dans une profonde mélancolie. Ses pensées s'envolent vers sa fiancée. Il ne la reverra sans doute jamais. Dans ses sanglots il n'entend pas les cris déments d'un autre prisonnier. Le prisonnier hurle qu'on doit le libérer sur-le-champ parce qu'il est le prince des carottes. Odilon lui demande de la fermer: il y en a qui voudraient dormir!

 

 

 

 

 

 

Evariste se réveille dans la grotte. Les événements de la veille lui reviennent. Alors qu'il ranime le feu, une carotte poilue lui écrase la tête dans les cendres. Evariste se défend et prend le dessus. L'assaillant velu révèle qu'il faisait partie d'une mission chargée de retrouver le prince, disparu au cours d'une exploration. L'équipage s'est posé dans une fausse station service, quand un lapin a surgit. Alors qu'il venait d'éplucher trois équipiers, le lapin raide ivre l'a jeté à la poubelle avec les détritus. C'est comme ça qu'il a pu s'échapper et trouver refuge dans cette grotte. Il vit maintenant comme un Robinson!

 

 

 

 

 

Odilon se réveille avec des courbatures. Il se masse les reins, puis s'assoit sur le bord de sa geôle. Hilaire lui fait signe de la main. Aussitôt le prince reprend sa complainte. Hilaire le reconnaît, quand le lapin vient se saisir d'Odilon. Le prince vocifère: il est arrivé le premier, c'est à lui de sortir! Ivre mort le lapin gagne tant bien que mal la cuisine. Au lieu de le cuisiner, il commence à se confier: la solitude lui pèse terriblement.

 

 

 

 

Robinson et Evariste combinent leurs efforts pour quitter cette maudite planète. Ils reconstruisent un vaisseau à partir des deux épaves. Evariste s'inquiète des prisonniers. Il ne peut pas partir sans essayer de les sauver. Mais selon Robinson il y a peu de chance qu'ils s'en sortent, pour autant que le lapin ne les ait pas déjà mangés.

 

 

 

 

 

 

Eméché par l'haleine du lapin qui s'est endormi, Odilon parvient à s'échapper. Mais il voit double et trébuche contre les ustensiles qui jonchent le sol. Il sursaute à chaque instant craignant de réveiller son kidnappeur.

 

 

 

 

Evariste et Robinson terminent leur vaisseau quand ils sont surpris par une voix qui approche en chantant. Ils se cachent dans les tuyères et attendent que l'intrus s'en aille. Mais le chanteur s'installe dans le cockpit et tente de démarrer l'engin. Les deux mécanos sortent grillés et trouvent Odilon, complètement ivre, aux commandes. Après une brève explication ils comprennent que Hilaire est toujours vivant…

 

 

 

 

 

Odilon conduit Evariste et Robinson jusqu'au domaine du lapin. Ils trouvent le clapier et libèrent Hilaire et le prince. A ce moment que le lapin revient à lui. Il cherche sa carotte partout. Les évadés s'enfuient à toute vitesse. Le lapin les rattrape à grands bonds, mais il ne les atteint que lorsque le vaisseau s'arrache du sol.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Très désagréable le prince ne se donne pas la peine de remercier ceux qui l'ont libéré et voudrait poursuivre l'aventure avec eux.

Il faut toute la persuasion et le tact d'Odilon pour que le prince acepte d'être déposé à la prochaine borne spatiale.

Il rentrera avec Robinson en transports en commun.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

{ner2}